ATELIER 3// Les représentations sont-elles innocentes?

Publié le par arts soniques

Une foule en délire enregistrée et transposée dans les graves avec un temps multiplié par deux et voilà que le groupe se transforme en monstre, leurs applaudissements en une marche militaire funèbre. Message de Sonic Youth sur les phénomènes de groupe ou sur les manipulations visuelles et sonores qui nous entourent et qui nous imposent un sens de lecture particulier.
 Laurie Anderson, en détournant les premières phrases d'un opéra de Massenet, nous livre une critique de la société de son époque. Elle laisse un message sur un répondeur parce que personne ne semble vouloir répondre à ses questions.
Où est superman? Là où l'opéra classique s'adressait à Dieu, Laurie anderson laisse un message à un super héros de pacotille et n'oublie pas de joindre ses contemporaines à la cause anti-sexiste.
La musique, la chanson et le concert, mais avec eux tous les champs de l'art, deviennent une façon de se prononcer contre les images et les sons qui nous entourent et qui nous imposent une certaine façon d'être. La musique des Ishumar (du français chômeur) musique de la génération de Touaregs qui a connu la sécheresse, l'exil, puis les camps d'entraînement en Libye dans les années 1980-1990, détourne le blues "occidentalisé" pour exprimer la souffrance d'un peuple. Le morceau AÏcha de Tamikrest n'en est qu'un petit exemple.
 A leur façon, Joy Division un groupe anglais formé en 1976 à Manchester, inscrit dans la mouvance post-punk et initiateur de la cold wave, livre les désarrois d'une jeunesse désoeuvrée et sans avenir malmenée par la politique de Tchatcher. She lost control est l'une de ses histoires métaphoriques, où la jeunesse perd ses repères. Enfin, Arthur H compose une ôde à la télé, grande prêtresse d'images et de sons , ôde à condition que l'écran ne desserve plus que de la neige...Bonne écoute à tous.

Publié dans playlist cours

Commenter cet article