ARTS SONIQUES_Inspiration et partenaires


La volonté de lier le travail scolaire et la médiatisation radiophonique s'inspire directement du projet réussi de « Loisirs créatifs » en partenariat avec Radiocampus Paris. Mais l'ambition nouvelle réside dans la mise en place d'une exposition conjuguant arts plastiques et musique, soutenue par L'Institut d'esthétique des arts et technologies. Seule la multiplicité [dynamique] des inspirations et des partenaires garantit la richesse du projet « Exposition et diffusion radiophonique ».


1.1_ Loisirs créatifs _ poésie musicale et radiophonique.

par Alice Champion

Loisirs créatifs fût un projet initié en 2003 par Charles Brincard, professeur de collège à Rungis et animateur de deux émissions, les Promenades et les Itinéraires bis, sur l'antenne de Radio Campus Paris.

Après un an d'écriture de courts poèmes avec l'appui de Charles et du poète Joseph Guglielmi, une classe d'élèves du collège les Closeaux est venue en session à Campus Paris pour mettre en son leur travail. L'équipe de Campus Paris a ensuite sollicité une série de musiciens français de styles musicaux variés, afin de créer une composition sonore autour des poèmes réalisés par les élèves, en respectant totalement l'univers poétique des originaux, ou en créant une ambiance inédite grâce à une recomposition des différents poèmes.

C'est ainsi que Flóp, Laudanum, Lunt, Margo, Monsieur le Comte, Optophone, Mathieu Persan, Pokett, StücK, Supercilious, Toog ont participé à une aventure hors normes, en donnant la possibilité aux élèves de voir se poursuivre, hors des murs de leur collège, leur expérience de poètes amateurs.



Le projet « Loisirs créatifs » s'est déroulé sur deux années :

Durant l'année scolaire 2003-2004, la classe du collège Les Closeaux de Rungis a travaillé toute une année sur un projet pédagogique initié par Charles Brincard, leur professeur de français, dans le cadre d'un IDD (itinéraire de découverte).  Il s'agissait d'une séance hebdomadaire d'une heure au cours de laquelle les élèves ont d'abord été initiés à la lecture de la poésie contemporaine au travers de deux questionnements : comment lire la poésie contemporaine ? Quelles sont les particularités linguistiques des créations proposées en classe ?

Ils ont ensuite écrit des poèmes à partir des textes étudiés ou à partir de contraintes formelles diversifiées (réécritures /pastiches/exercices d'inspiration oulipienne...). Ces exercices avaient pour enjeu l'acquisition d'un savoir-faire (maîtrise de la technique) et l'avènement d'une expression poétique personnelle ; apprendre à puiser dans la poésie d'autrui de quoi nourrir sa propre vision.

Chaque élève a constitué un recueil d'une dizaine de poèmes. Joseph Gugliemi, poète-traducteur est intervenu pour retravailler avec eux certains textes afin de préparer la récitation, enregistrée sur les ondes par Radio Campus Paris. Ainsi, la fin de l'année a été consacrée à la familiarisation des élèves aux codes de l'art radiophonique, en travaillant sur le ton de voix, le débit, l'accentuation... Au mois de juin, les élèves enregistrent leurs poèmes dans les studios de Campusparis. Plusieurs heures d'enregistrement permettent à l'équipe de Radio Campus Paris, de monter différentes pistes de voix, successions construites de poèmes en anglais et en français.

Durant l'été et l'automne 2004, l'équipe de Radio Campus Paris contacte un grand nombre de jeunes musiciens français, œuvrant tout particulièrement dans les musiques « actuelles », pour leur proposer de travailler à des compositions à partir des pistes de voix. Beaucoup répondent favorablement et remettent les derniers titres à la fin du mois de janvier 2005.

Au cours de l'hiver et du printemps 2005, les titres inspirés des poèmes des élèves de Charles sont diffusés à l'antenne dans le cadre d'émissions régulières, mais également dans la programmation musicale de la radio. Enfin, la dernière étape du projet consiste à matérialiser le travail des élèves en fabriquant un album disque, complété d'un livret qui retrace l'ambition de ce projet.



L'ambition du projet « exposition et diffusion radiophonique » s'inscrit fidèlement dans les pas de « loisirs créatifs », en proposant aux élèves à la fois un travail disciplinaire (arts plastiques) sur le long terme et une initiation au média radiophonique.



1.2_ Radio-campus.

par Jean-Baptiste Prévot

L'association porteuse du projet Radio Campus Paris a été créée en décembre 1997. Trois élèves ingénieurs de l'École des Mines de Paris se sont heurtés à cette question du manque de fréquence étudiante à Paris. Partant de ce constat, ils ont mis en place une structure entièrement dévouée à pallier ce vide, avec pour nom celui de son projet : « Une radio étudiante à Paris ! ».

Depuis 10 ans, Radiocampus Paris est parvenu à concrétiser en partie son projet initial en émettant sur le 93.9 FM de 17h30 à 5h30, dont chaque émission est disponible (podcast) sur le site radiocampusparis.org. Grâce à 4 salariés et plus de 150 bénévoles, elle affirme tous les jours son identité d'une radio étudiante alternative et éclectique, par une grille qui laisse la place aux émissions rédactionnelles et musicales, articulées autour d'une quotidienne.

Par ailleurs, Radiocampus garantit un espace d'expression régionale en favorisant les projets dont l'objectif est d'initier le public francilien au média radiophonique. Ainsi, depuis 4 ans, RCP a lié un partenariat privilégié avec l'association L'oeil à l'écoute ou Radio CLYPE, permettant à des élèves de Seine-Saint-Denis d'animer et de réaliser des émissions en direct depuis les studios parisiens.


Le projet « Exposition et diffusion radiophonique » s'inscrit totalement dans cette volonté de créer un espace public d'expression régionale en donnant la possibilité aux élèves de banlieues de bénéficier des infrastructures culturelles parisiennes.

 

1.3_L'Institut d'esthétique des arts et technologies

par Mathevet Frédéric


L'IDEAT(UMR 8153) est une unité mixte de recherche créé en 1998 par le CNRS, l'université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) et le ministère de l'éducation nationale et de la recherche, elle est rattachée à l'APESA - Ecole doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l’art de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Il est le seul laboratoire du département des sciences de l'Homme et de la société du CNRS à étudier l'ensemble des domaines artistiques des XXème et XXIème siècles. Cette focalisation prioritaire sur l'analyse des gestes, formes et processus de la créations artistique-en interfaces constantes avec l'esthétique, la musique et la musicologie, les arts plastiques, l'histoire de l'art et la littérature, les sciences de l'art et notamment avec les nouvelles technologies-se traduit par deux principales orientations scientifiques:

1. Recherches pluridisciplinaires sur les créations artistiques contemporaines, les sciences de l'art et les sémiotiques inter-arts;

2. Recherches spécifiques en esthétique, musique et musicologie, théorie, sémiotique et création musicales, arts plastiques, arts du spectacle, littérature et histoire de l'art, créations sonores et visuelle assistées par ordinateur.

Dans un esprit herméneutique manifeste, l'institut souhaite affirmer et développer une politique scientifique ancrée dans la contemporanéité, sans toutefois privilégier un territoire géographique prédéfini; cette démarche se veut prospective et ouverte, favorable aux échanges de vues interdisciplinaires.


Les points forts de ce laboratoire nous semblent des plus cohérents avec le projet qui nous occupe et justifient une association dynamique avec lui.